Voiture restaurée

Tout savoir sur la restauration de véhicule

Le principe même de la restauration automobile est de donner une seconde vie à une voiture, en d’autres termes le but d’un restaurateur de voiture est de donner à la voiture l’apparence qu’elle avait à sa sortie d’usine. C’est un travail long et minutieux, qui doit être fait dans les règles de l’art pour que l’illusion soit parfaite.
La restauration d’un véhicule s’applique aux parties visibles comme la carrosserie, les roues, l’habitacle mais concerne également les parties non visibles directement comme le moteur, le châssis, les freins, le circuit électrique, etc…

Il existe aussi une variante qu’on appelle la « restauration moderne » qui consiste à effectuer la restauration du véhicule en ajoutant aux éléments d’origine certains éléments plus modernes ou performants dans le but de rendre l’utilisation de la voiture plus facile et de faciliter son entretien.

Quels véhicules font l’objet d’une restauration ?

De manière générale, les véhicules qui sont restaurés sont ceux dit de « collection », qui sont la plupart de temps des anciennes voitures, qui ne sont plus en production. Nous verrons dans la suite de cet article, quelles sont les voitures les plus célèbres en termes de restauration automobile.

Les étapes d’une restauration automobile

Une restauration amène à démonter complètement la carrosserie, le moteur, et tous les éléments intérieurs et extérieurs du véhicule. Il faut bien sûr passer par une étape de nettoyage, et une préparation des éléments à changer et à remplacer.

La première étape : le châssis
Il représente à lui seul la partie la plus importante dans une opération de restauration automobile, c’est la base du véhicule, son squelette. Votre restaurateur doit véritablement porter attention à sa solidité et à son alignement. Il est chargé de réparer des éventuelles déformations et les traces d’oxydation.

La deuxième étape : la mécanique
La mécanique englobe le moteur du véhicule ainsi que tous les éléments qui y sont reliés comme la batterie, l’alternateur, la radiateur, etc… Tous ces éléments doivent être remis aux normes établies par le constructeur. Votre garagiste se chargera de vérifier l’état des pistons, carter, et cylindres pour s’assurer qu’il n’y ai pas de problèmes à signaler. Veuillez noter que pour la transmission, la direction, les suspensions et le circuit électrique, les vérifications restent les mêmes que celles citées précédemment.

La troisième étape : l’habitable
Dans cette partie, il faut vérifier et remplacer les sièges, les tapis et les différents revêtements présents dans le véhicule. Le tableau de bord fait aussi l’objet de vérifications et de modifications, il faut s’assurer que tout fonctionne correctement et procéder au remplacement des éléments trop vieux, ou en panne.

La quatrième étape : la carrosserie
La carrosserie est sûrement une des étapes les plus importantes dans une opération de restauration automobile, car l’extérieur de la voiture est ce que l’on remarque en premier. La peinture d’origine est entièrement retirée grâce à un décapage chimique ou mécanique pour qu’une nouvelle couche de peinture puisse y être ajoutée par la suite. Parallèlement à cela, les différentes pièces de la carrosserie sont réparées, nettoyées et repeintes avec la même couleur que celle d’origine.
Dans le cas où il faudrait effectuer une restauration d’une voiture vraiment très vielle et que les éléments de carrosserie ne sont plus fabriqués, il faut faire appel à un tôlier-formeur, qui est lui capable de fabriquer à nouveau certaines pièces automobiles comme une aile de voiture par exemple.

Les modèles phares en termes de restauration automobile

En effet, certaines marques et modèles de voitures sont plus facile à restaurer que d’autres parce qu’elles sont plutôt rapides à faire et demandent moins de compétences techniques.

• La Renaud 5, c’est un véhicule peu cher, assez facile à restaurer, mais qui demande une grande précaution au niveau du châssis, qui est souvent exposé à des risques de rouilles.

• La fiat 500, qui est un des modèles de voiture avec une mécanique très simple, et les différentes pièces sont facilement trouvables sur le marché.

• La Coccinelle, modèle de la marque Volkswagen, qui coûte assez cher à lors de l’achat mais qui ne coûte pas très cher lors d’une restauration. De plus, ce modèle de voiture possède une mécanique qui n’est pas trop complexe pour les amateurs.

• La Méhari, modèle de la marque Citroën, qui détient une carrosserie en plastique avec un moteur robuste et des pièces facilement trouvables chez les constructeurs.

• La Renault R8, qui est une référence en termes de restauration automobile car sa carrosserie et sa mécanique sont assez simples à restaurer.

Les outils nécessaires pour une restauration

Afin de réaliser une restauration dans les règles de l’art, il faut un certain nombre d’outils comme de la peinture, du mastic à carrosserie, un kit de débosselage, de la cire de voiture, du vernis ou encore une ventouse de carrosserie. Faites appel à un professionnel pour repeindre une voiture sur Hyères. Il faut également des outils un peu plus techniques, comme un gonfleur pour les pneus, un pistolet à peinture, une soufflette ou encore une clé à choc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ordinateur Previous post Les différents algorithmes de référencement Google
vie yacht Next post Les avantages de la vie sur un yacht